top of page

Le Z I N C - Oligoélément indispensable à l’organisme



Cet oligo-élément intervient dans l’activité de près de 300 enzymes (molécules => réactions chimiques), notamment celles impliquées dans la synthèse des protéines et celles qui participent à la protection contre les radicaux libres ; c’est un antioxydant puissant.


  • Il protège notre organisme des méfaits de l’inflammation chronique (de par la synthèse de prostaglandines, dérivés des acides gras Oméga : 3 et 6).

  • Il a une action anti-infectieuse intéressante ; augmente la production  et l’activation de lymphocytes T => stimule les défenses immunitaires ;

  • A une action bénéfique sur les phanères (permet la synthèse de la kératine et du collagène) : les cheveux (chute), les ongles (cassants), la peau (dermatite, acné, aide à la cicatrisation, prévient les vergetures…)

  • Il favorise la production et la mobilité des spermatozoïdes.

  • Il participe également à :

  • La production et la sécrétion de l’insuline

  • La régulation des hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie)

  • La synthèse de testostérone


Besoins en zinc : De l’ordre de 10 à 15 mg/j chez l’adulte, ils sont accrus lors de la grossesse (environ 20 mg/j) et durant l’allaitement (25 mg/j) Pour l’enfant - selon l’âge le besoin sera différent : ∞ https://www.anses.fr/fr/content/les-r%C3%A9f%C3%A9rences-nutritionnelles-en-vitamines-et-min%C3%A9raux


Le zinc est absorbé au niveau intestinal et stocké dans l’organisme => Il doit être apporté au quotidien dans notre alimentation

! Les contraceptifs oraux, le thé et le café diminuent son absorption => pas au même repas


Le zinc d’origine animale  - mieux absorbé ;

Fruits de mer :

L’huître (crue ou cuite à la vapeur) : l'aliment le plus riche en zinc Direct du producteur au consommateur : pendant « les mois en R » les producteurs tiennent des stands (sur les marchés et dans nos villes)  - Petits prix : huitres calibre n°4

Le crabe

Les palourdes

 

Les œufs (le jaune)

Les viandes :

Le poulet

Les abats

Le veau

L’agneau

Le porc

Le bœuf

Le fromage de chèvre et de brebiset : MozzarellaCheddar



Le zinc d’origine végétale :


Les céréales  - post trempage : riz, …

Germe de blé/levure,

Les flocons d’avoine

Le sésame (graines, tahini)

Les légumineuses  - post trempage : lentilles, …

Le Shiitake

Le chocolat noir en poudre …

Les graines oléagineusesou fruits à coque - post trempage - :Excellents coupe-faim, apportent zinc, magnésium … 

les noix du Brésil

les graines de citrouille et de courge (entières, rôties ou déshydratées)

les noix de cajou,

les noix de pécan,

les cacahuètes,

les pistaches et

les amandes

Le Zinc, un aliment fragile - Interactions avec d’autres nutriments : !!! Sauf après trempage ; permettant la réduction de la quantité de phytates, les céréales complètes peuvent considérablement réduire l’assimilation du zinc !!!

! Les contraceptifs oraux, le thé et le café diminuent son absorption !

Si complémentation en Zinc :

Elle devra être stoppée temporairement en cas d’infection bactérienne et pendant la prise de médicaments à base de cyclines et de molécules antibiotiques. Si complémentation en cuivre et en fer :  Ces deux-là diminuent l'absorption du zinc dans l'organisme.

Carence en zinc : Se traduit souvent par une fatigue intense, la chute des cheveux, la baisse des défenses immunitaires et des troubles cutanés. Et, parfois, ressenti d’une baisse de l'acuité visuelle et de l'odorat.

!!! chez le jeune enfant et la femme enceinte, une carence en zinc peut être responsable de malformations foetales et de retard de croissance !!!

Excès de zinc : L’excès risque d’augmenter le stress oxydatif et d’affaiblir les défenses immunitaires.L’excès peut entraîner des troubles rénaux et de l'appareil urinaire. L’excès peut abaisser le niveau de "bon" cholestérol => risque cardiovasculaire à long terme.

Il est déconseillé de dépasser les recommandations nutritionnelles, il faut donc rester prudent avec les compléments alimentaires qui en contiennent.

 


2 vues0 commentaire
bottom of page